Franc-Comtois.fr

Blog sur Besançon et la Franche-Comté

Les clochers comtois

| 0 Commentaires

Le clocher comtois est aussi appelé clocher « à l’impériale »

Origine du clocher à l’impériale : Florence, en Italie, aux 14e et 15e siècle.

Suite à la guerre de 10 ans en Franche-Comté, de 1634 à 1644, de nombreux édifices religieux ont été détruits, partiellement ou totalement. On reconstruit alors des églises au clocher à l’impériale… et ce style plait et se développe rapidement dans toute la région.

Forme : dôme bombé, à 4 faces, plus ou moins étiré en hauteur, surmonté d’un globe, puis d’une croix et d’un coq.

Clocher de PIN (70)

Couverture : au départ, il s’agissait de fer blanc, généralement remplacé depuis par des tuiles vernissées polychromes (avec des motifs très variés) ou tuiles en métal dans les endroits les plus froids, voire tavaillons (tuiles en bois).

Clocher d’ANDELARRE (70)

Nombre de clochers comtois en Franche-Comté :

DOUBS
Département Nbre de communes Nbre de clochers comtois % clochers/communes
594 257 43 %
HAUTE-SAONE 545 277 51 %
JURA 545 124 23 %
TERRITOIRE DE BELFORT 102 7 7 %
TOTAL 1786 565 35 %

Nombre de communes : Source INSEE.fr (rescensement de 1999)
Nombre de clochers comtois : renseignements glanés sur le net sur divers sites qui donnent tous les mêmes chiffres

Clocher de BRUSSEY (70)

Clocher d’AVRIGNEY (70)

Clocher de BUCEY-LES-GY (70)

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


CommentLuv badge